Les féculents sont des aliments fétiches de notre alimentation. Le riz, les pâtes, le pain, la semoule, les pommes de terre en sont. Mais que contiennent-ils exactement qui nous fait saliver rien que d'y penser?

index

Tous sont riches en une molécule géante entortillée sur elle-même: l'amidon !! Alors peut-on être accro à l'amidon? et pourquoi saliver quand on pense à une bonne tartine de pain-beurre qui croustille, ou à un plat de tagliatelles carbonara ou encore à un bon gros couscous fumant?

L'amidon ne peut pas être digéré cru. Cuite, la molécule se déroule et elle peut alors être sectionnée par des enzymes contenues dans notre salive et dans le suc pancréatique. Parmi ces enzymes, l'amylase est la vedette du jour! Voici la cible de mon article car je ne pense pas que l'on soit accro à l'amidon mais bien plutôt à l'amylase.

Saliver produit de l'amylase. Et nous ne sommes pas égaux. Ou plus exactement nos salives sont toutes différentes. Certains en produisent de grandes quantités dans leur salive, d'autres très peu. Les premiers pourront transformer de grandes quantiés d'amidon en glucose et comme il y en aura trop, ils stockeront l'excédent en graisses ou glycogène dans le foie et les muscles. Les autres ne le feront pas facilement er resteront minces car avec un système digestif peu efficace, ils récupéreront peu de glucose de leurs féculents et utiliseront tout pour fonctionner, sans rien stocker.

On sait que nos cellules fabriquent des récepteurs membranaires capables de fixer les molécules excédentaires, comme celles que l'on absorbe quand on se drogue, afin d'éliminer ces substances. Je pense que les cellules de notre système digestif, muqueuse buccale et duodénale en particulier le font pour l'amylase. Mais que le piège se retourne contre l'organisme car les récepteurs spécialisés demandent encore et encore de l'amylase pour être comblés. Ceci serait l'explication du perpétuel besoin de manger des féculents de nombreuses personnes obèses ou boulimiques. Besoin qui met une bonne heure à se calmer, au lieu du signal de satiété se déclenchant 20 minutes après le début du remplissage de l'estomac, et qui revient une heure après.

Des chercheurs viennent également de montrer que les personnes qui possèdent un fort taux d'amylase dans leurs sucs digestifs ont un taux de sucre dans le sang (la glycémie) plus stable et sont donc protégés contre le diabète.

Une solution serait peut-être de consommer un mélange d'eau et d'amylase.  Ce serait rigolo de trouver un médicament aussi simple que celà pour calmer les envies de féculents et faire mincir sans aucun effort. Ce serait aussi sans danger car l'amylase diluée ne peut pas avoir d'effet secondaire, puisqu'on en produit naturellement dans notre corps. Bien sûr on maigrirait puisque l'on prendrait la potion à la place des féculents.

Qui se porte volontaire pour expérimenter et mettre au moint le traitement? à breveter bien sûr ! et à commercialiser pas trop cher, que tout le monde puisse l'acheter...finie l'épidémie d'obésité !!! on décrocherait un prix Nobel de la santé avec un coup pareil !!! hop hop on y va les chercheurs :-)))