L’être humain est un nomade. Il aime se déplacer. Il lui est impossible de rester totalement immobile plus de dix minutes. Mais chaque mouvement demande de l’énergie. Or l’être humain est paresseux. Il aime économiser son énergie. Il a donc inventé la voiture : la machine à se déplacer sans donner son énergie personnelle. On puise sur le réservoir énergétique mondial, ce qui est bien pratique.

   Nous sommes presque sept milliards d’humains sur Terre. Chacun achète sa propre voiture ou rêve de le faire. Or pour circuler, il faut des routes, de l’essence, des règles de circulation et des voitures.

limo1

Les routes :

   Elles doivent être bien plates, assez larges et très longues. Le moins que l’on puisse dire est qu’elles prennent de la place dans le paysage ! Elles coûtent très cher à la construction et à entretenir. Il en faut de plus en plus et elles deviennent de plus en plus larges. La surface des autoroutes avait augmenté de 45% en France en 2006. Quelle surface y reste-t-il aujourd’hui pour les cultures et les villes quand on enlève 7840 km d’autoroutes, 27 893 km de routes nationales, 362 033 km de routes départementales, 609 635 km de voies communales et 2543 km de routes en construction !!! ?

car18

L’essence :

   Si on annonce une augmentation du prix du baril, les gens se jettent sur les pompes à essence pour faire le plein avant que l’augmentation n’arrive dans les stations. Des files interminables de véhicules prennent d’assaut les grandes surfaces, lieux où tout est soi-disant moins cher. Les gens deviennent fous, se volent leur tour, se disputent. Jusqu’au tarissement des cuves!

Le résultat navrant est une pénurie que ne peuvent enrayer les camions livreurs, pris de vitesse par le mouvement de panique. Les préfectures sont obligées de réquisitionner certaines pompes pour les véhicules prioritaires : pompiers, ambulance, police. Les gens s’affolent encore plus et sont prêts à faire la queue sur plusieurs kilomètres pour obtenir les quelques litres du précieux nectar qui donne vie à leur voiture. Quand ils ne l’obtiennent plus car les livreurs eux aussi sont à sec ou bloqués dans les embouteillages, les frustrés se tournent vers les magasins et se mettent à piller, casser, vandaliser, créant des émeutes. Il faut alors faire intervenir l’armée. Devinez la conséquence : une augmentation du prix du baril ! Et le cercle infernal se poursuit !

voiture057

Les règles de circulation : Elles existent pour être enfreintes semble-t-il.

   Sans compter les accidents horribles que la circulation cause, avez-vous remarqué comme monsieur tout le monde devient un véritable requin dès qu’il est derrière son volant ? Il aboie, rumine, ronge son frein, hèle les passants, rouspète après les feux, les stops, tout obstacle, tout ce qui le ralentit, comme si seule comptait la vitesse, de plus en plus grande qu’il peut atteindre avec son véhicule. Et vite, vite, il faut arriver au but.

voiture_12

L'air:

   Mais il y a plus fou encore, non seulement les voitures prennent toute la place et font perdre leur contrôle aux humains mais, en plus, ces voitures empoisonnent notre air. L’air ! Ce fluide vital, indispensable aux bébés, aux humains, aux animaux, au moindre être vivant !!

Et on en arrive à une situation incroyable, chaque humain veut une voiture même si les voitures tuent les humains !

voiture_65

la crise:

Alors on en fabrique encore et encore : On fait même des voitures pliantes pour mieux les entasser comme des chaises longues sur une terrasse ! !

   Depuis la crise monétaire qui a fait se crasher en domino les banques, les gens se méfient et n’achètent plus aussi facilement qu’avant. 79% des ménages étaient équipés en 2001 avec pour moitié, deux véhicules par famille. Aujourd’hui, les achats sont freinés. Résultat : qui souffre le plus de cette crise ? Les entreprises automobiles. C’est comme si toute l’économie reposait sur cette unique voie !

  On ne parle que de chômage technique, de réduction du temps de travail, de difficultés financières, et pas du tout des entreprises florissantes : celles qui vivent au crochet du troisième âge par exemple. Il y a de plus en plus de vieux, mais ça, personne ne veut le voir ! On préfère s’apitoyer sur les voitures, les joujoux d’enfants que des adultes infantiles adulent

   Personne ne parle non plus des prototypes de voitures à hydrogène qui sont maintenant au point. Il est vrai que c’en serait fini de tous les gains financiers qui vont avec les voitures à essence !

   Ça sent quand même la manipulation, du même genre que pour les cigarettes et l’alcool : On autorise la vente, même si c’est mauvais pour tous, parce que ça rapporte un gros paquet d’argent. Et on fait une bonne figure hypocrite en développant une politique d’éducation au développement durable et en installant quelques tramways de plus !! De qui se moque-t-on ?

    Ouvrons les yeux et soyons cohérents. Nous pouvons agir. Chers amis du net, vous n'êtes pas d'impuissants moutons face à cette situation qu'il est possible de refuser.

  Laissez les voitures dans leur beau garage à chaque fois que c’est possible. Changez-les pour des moyens de transport non polluants. Marchez, redécouvrez la beauté de la nature. Refusez les emplois qui vous confinent dans ces boîtes de conserve. Habitez près de vos lieux de travail. Construisez des villes bien équipées en moyens de transport collectifs gratuits. Et chouchoutez tout projet de voiture non polluante.

J’ajouterais : aidez les pays en voie de développement à ne pas faire les mêmes erreurs et investissez vos capitaux à l'étranger dans tous les projets qui correspondent à ces valeurs.

pluie_d_etoiles

Plus d’informations sur les nouvelles scientifiques http://www.rael-science.org/

Plus d’informations sur les actualités dans le monde http://raelianews.org/news.php